(http://www.assomption-bondy.net)

(

Groupe scolaire Assomption Bondy, Ile-de-France, Paris banlieue, école, collège, lycée polyvalent, 93, filières : Bac général série S, Bac général série ES, Bac Arts appliqués STD2A, Bac pro Artisanat et Métiers d’Art, AMA Marchandisage Visuel, Bac Pro Artisanat et Métiers d’Art - Option Communication Visuelle, plurimédia , Bac ST2S, Sciences et Technologies de la Santé et du Social, Carrières Sanitaires et Sociales, Bac Pro ASSP, Accompagnement Soins et Services à la Personne, 3ème Prépa Professionnelle, Collège interculturel, Ecole primaire, Langue des Signes, établissement scolaire privé sous contrat Education Nationale,

)

 

Horaires applicables à la rentrée 2013

De l’organisation horaire d’un établissement scolaire dépend aussi beaucoup la qualité des relations et la sérénité des élèves qui le fréquentent.

Après un long travail de réflexion et de concertation, le Conseil d’Établissement a validé les nouveaux horaires de fonctionnement de l’établissement. Ils seront applicables à la rentrée 2013.

Cette nouvelle organisation a pour vocation de répondre aux difficultés constatées par les acteurs de l’établissement et les parents, ainsi qu’à la mise en place de la semaine de 4,5 jours dans le premier degré, souhaitée par le Ministère de l’Éducation Nationale.

Comme pour beaucoup d’écoles, les abords de l’établissement sont souvent encombrés le matin et le soir.
Le décalage des heures d’entrée de 30 minutes entre le primaire et le secondaire permettra de fluidifier la circulation et les accès à l’établissement.

Dans les formations rares, comme les formations artistiques, nous savons que les jeunes viennent parfois de loin. Autant que possible, les emplois du temps du second degré tiendront compte de "l’éloignement géographique" de certains élèves.

Beaucoup d’élèves commencent leur journée en même temps et l’accès aux locaux du collège/lycée est parfois difficile.
L’échelonnement des arrivées des collégiens et des lycéens rendra l’entrée dans les locaux plus facile.

La pause méridienne semble parfois trop longue, quand, parallèlement, le temps de restauration et d’accès au restaurant scolaire est parfois trop court pour les jeunes du second degré.
La création d’un deuxième service de restauration pour les collégiens et lycéens apportera plus de quiétude sur ce temps de pause important pour tous.

Le nombre de classes est important et l’organisation technique et pédagogique du collège/lycée est compliquée pour répondre aux exigences des programmes.
La création d’une 9ème plage de cours (au lieu de 8 aujourd’hui) rendra l’organisation pédagogique plus souple. Mais il n’est pas question pour autant d’augmenter l’amplitude de la journée. Aussi la pause méridienne a-t-elle été un peu réduite.

Tout a été pensé et décidé en privilégiant l’intérêt général.

PDF - 531 ko
Horaires 2013/2014

2 mai 2013 par Eric M’FARREDJ


Notre projet pastoral

« Pourvu que l’on approuve la direction des flèches et que l’on trouve que je tire au but, je ne me sens nullement obligée de dire où j’ai fixé mon regard pour obtenir ce succès : mais il est tout en Jésus Christ et à l’extension de son Règne ».

Lettre de Sainte Marie Eugénie au Père Lacordaire entre 1841 et 1843, Textes fondateurs p.120.

« Éduquer, c’est toujours permettre au bien qui est en chaque personne de se frayer un passage à travers le roc qui l’emprisonne et l’amener à la lumière où il pourra fleurir et rayonner ».

L’éducation à l’Assomption : Texte de référence, p.25.

Dans l’ensemble scolaire ASSOMPTION-Bondy, la pastorale s’enracine dans une vision positive de l’être humain. Fidèles au charisme de sainte Marie Eugénie, nous voulons aider chaque jeune à grandir dans la découverte de soi-même et des autres.

Nous prenons le temps de faire l’expérience du partage des idées, des convictions, des richesses des uns et des autres. La dimension interreligieuse est particulièrement importante pour nous.

Par l’approche artistique, par les rencontres et la réflexion, nous contribuons au développement de la dimension spirituelle de chacun et à sa recherche de sens. Un approfondissement de la foi catholique est proposé à ceux qui le souhaitent.

Notre pastorale vise à développer l’ouverture d’esprit et à lutter contre les moqueries qui font violence à l’autre. Vivre cet esprit fraternel sera signe du Royaume de Dieu et de la présence du Christ au milieu de nous.

L’aumônerie se veut un espace de vie et d’accueil qui favorise la réalisation de ce projet pastoral.

16 janvier 2013 par Eric M’FARREDJ


Notre projet

« Chacun de nous a une mission sur terre »
Marie-Eugénie Milleret


Accueillir un jeune, quels que soient son parcours, ses croyances, sa condition sociale. Faire de ses difficultés et de ses richesses, des atouts de réussite. Lui transmettre des connaissances – le jeune est un élève apprenant – mais surtout l’éveiller au monde et à la vie, à la tolérance et au partage – l’élève est une personne.

Dans un monde difficile et complexe, le pari de notre métier d’éducation, c’est le pari de la réussite : oser croire aux valeurs en germe en chacun. Révéler à l’enfant, à l’adolescent, toutes les forces positives qui l’habitent, au plus secret de lui parfois, des forces qui l’aideront à se connaître, à comprendre le monde. Pour y prendre sa place et le transformer.

Notre établissement est catholique dans le sens :

-  d’une orientation à l’universel : « l’autre différent » est bienvenu,
-  d’une éducation marquée par des valeurs qui fondent toute relation humaine : respect, écoute, liberté, honnêteté, recherche du vrai,
-  d’un apprentissage du vivre ensemble dans la diversité des cultures, des origines et des religions pour une société de l’avenir,
-  d’un engagement pour un monde plus juste.


Apprendre à être responsable


« Un arbre pour la Vie ». C’est devenu une tradition au Groupe Scolaire Assomption-Bondy : pour marquer un temps fort, on plante un arbre. Alors, l’école, une pépinière ? Sans doute si on pense à tous ces élèves de la maternelle à la terminale qui viennent ici tous les matins puiser leur « nourriture »…

En effet, dans ce coin plutôt tranquille de la banlieue parisienne, l’ambiance est assez familiale : « C’est un petit village où les adultes nous connaissent par nos prénoms ». Un village où se côtoient, sans se heurter, toutes les générations scolaires, un village où l’on apprend à travailler et à vivre ensemble.

Arriver à l’heure, penser à prendre son matériel pour la journée, ne pas jeter ses papiers n’importe où, attendre son tour au self… autant de moments du quotidien, où l’on apprend à vivre, à être responsable, pour soi, pour son avenir et avec les autres.

Les occasions de s’impliquer davantage dans la vie de l’établissement sont nombreuses : être délégué de classe, organiser une sortie, un voyage, préparer les journées portes-ouvertes, participer au bureau des élèves, représenter le lycée au Conseil National des Lycéens d’ASSOMPTION en France…c’est aussi apprendre à prendre ses responsabilités. « Nous voulons rendre les élèves acteurs de leur vie » rappelle l’un des membres de l’équipe de direction.

Et c’est bien là une des missions essentielles de l’école catholique. Une école où chacun doit pouvoir trouver les moyens de prendre confiance en soi. « Notre joie, dit-on dans la salle des professeurs, c’est de réussir à faire s’épanouir un enfant ».

Dans ce long cheminement, les parents jouent un rôle essentiel. Par le dialogue personnalisé que les enseignants entretiennent régulièrement avec eux, on arrive à mieux cerner les réalités : « un événement dans la famille, une difficulté que les parents nous confient, cela nous permet de mieux comprendre ce qui se passe dans la tête de tel élève, qui semblait depuis quelques jours un peu renfermé ».

Car l’école est bien ce lieu d’échanges permanents. D’ailleurs, comme le dit une élève du lycée : « ici c’est une école recto-verso, je donne, je reçois ». Donner, recevoir, accorder sa confiance à l’autre, être digne de la sienne.

Nul ne peut dire exactement comment le monde de demain sera fait. On sait cependant qu’il aura besoin d’hommes et de femmes sachant utiliser avec passion leur cœur et toutes les ressources de leur esprit.

1er décembre 2010